Comparaison des traitements FIV

FIV traditionnelle

Les gonadotrophines à relativement haute dose sont utilisées (par exemple 150-300IE / jour) pour permettre la croissance polyfolliculaire, il en résulte une augmentation du nombre d'ovocytes recueillis et donc du taux de réussite. Les analogues de la GnRH sont utilisés pour prévenir une poussée de LH prématurée. Des protocoles de stimulation fixes sont utilisés pour faciliter la stimulation de la FIV. Les inconvénients de ces traitements sont la tension psychologique plus élevée, le traitement qui comprend 1 à 2 injections par jour, le risque d’hyperstimulation et le risque de grossesse multiple.

Stimulation minimale FIV

Dans une stimulation minimale par FIV, de très faibles doses de gonadotrophines sont utilisées (par exemple, 75 E / jour) et sont associées à des antagonistes de la GnRH après l’atteinte d’une taille de follicule particulière pour inhiber une poussée prématurée de LH. Cela se traduit par quelques follicules. Avec ce traitement, les risques mentionnés ci-dessus de la FIV traditionnelle sont moins prononcés.

IVF-Naturelle® (FIV sans gonadotrophine)

Dans la FIV naturelle à cycle naturel (NC-IVF), en tant que variante de la FIV exempte de gonadotrophines, la concentration de LH est étroitement surveillée et la ponction folliculaire est effectuée environ 36 heures après le pic de LH. La NC-IVF pure est utilisé uniquement dans des cas isolés, car la concentration de LH doit être parfaitement contrôlée pour déterminer le bon moment pour la ponction folliculaire. Les centres IVF-Naturelle® n'utilisent cette technique que lorsque le pic de LH a déjà été mesuré lors d'un examen afin de pouvoir calculer le moment de l'ovulation.
En NC-IVF, la taille du follicule au cours du cycle est mesurée par échographie et les niveaux d’hormone sont contrôlés pour induire l’ovulation quand il y a un follicule inférieur ou égal à 18mm environ et que les niveaux d'œstrogène sont suffisants.
Pour augmenter l'efficacité de ces techniques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple, ibuprofène), des doses uniques d'antagonistes de la GnRH (Cetrotide © et Orgalutran ©) et des doses minimales de citrate de clomiphène sont administrés juste avant l'ovulation. Étant donné que le terme Cycle naturel FIV ne doit plus être utilisé après ces modifications, nous appelons ces traitements “IVF-Naturelle®”.

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.
More information Ok